Agenda et Nouvelles du clergé

AGENDA DE L’EVEQUE

·       Juin 2017

-          Du 05 au 09 : Réunions des Commissions Episcopales

-          Du 12 au 16 : Comité Permanent de la CENCO

-          Du 19 au 23 : Assemblée Plénière de la CENCO

·       Juillet 2017

-          Du dimanche 09 au vendredi 14 : Retraite des ordinands/Nto-Luzingu

-          Le dimanche 16 : ordinations sacerdotales

-          Le lundi 17 : Prémices des nouveaux prêtres et Consulte diocésaine

-          Le mardi 18 : Inauguration de l’Espace Cana/COMBILIM

N.B. – Les Journées et retraite de cette année auront lieu au mois de septembre dans chaque doyenné (Cfr Propositions et lettre circulaire du Modérateur du Clergé). En voici l’argumentaire.

           - Le présent agenda demeure susceptible de modifications


 

NOUVELLES DISPOSITIONS POUR LA RETRAITE ET LES JOURNEES SACERDOTALES

Excellence Père Evêque,

Chers Frères dans le Sacerdoce,

Pour des raisons d’ordre pratique et en vue d’atteindre des résultats plus efficaces qui se dégageraient des résolutions issues de nos réflexions, nous avons estimé qu’un rythme nouveau peut être instauré dans le déroulement de nos assises. En effet, après avoir consulté un certain nombre des confrères, il s’avère qu’il  y a un souci de voir nos journées être suivies d’une évaluation sans complaisance et des orientations pastorales très claires devant être appliquées par chacun dans le contexte et circonstances propres à son aire pastorale et son ministère.

Aussi, avons-nous, proposé que les journées sacerdotales se déroulent désormais dans un rythme cyclique de deux ans, précédées d’une pré-évaluation annuelle au niveau de chaque doyenné, et ce, à l’occasion de la retraite annuelle décanale. (Concrètement, nous les aurons en 2019).

Les évaluations décanales feront objet d’une compilation par le Modérateur du Clergé qui pourra discuter avec les Doyens des matières devant faire objet d’analyse plus élargie aux journées sacerdotales suivantes.

Et c’est de ces échanges que pourrait se dégager clairement le thème éventuel des réflexions aux journées sacerdotales.

Ce système aura l’avantage de rapprocher les vues selon les réalités des régions pastorales, mais aussi de nous donner mutuellement la possibilité de faire économie de temps et des moyens pour les déplacements et les longs séjours plus au moins onéreux qu’exige la rencontre d’Idiofa.

Plus concrètement, voici comment se dégageront ces rencontres :

  1. Chaque Doyenné devra impérativement se doter d’un calendrier permettant de dégager 3 à 4 jours de retraite en chaque début de l’année pastorale dans l’intervalle de mi-septembre jusqu’au plus tard mi-octobre ; pour que les confrères qui sont dans l’enseignement aient déjà fini d’organiser la rentrée scolaire. Ces dates tiendront compte de la célébration des ouvertures de l’année scolaire et de l’année pastorale de préférence à la fin de la retraite.
  2. Le coût de la vie étant relativement plus clément au niveau de nos Doyennés, cette retraite décanale ou les journées décanales seront essentiellement prises en charge par les communautés paroissiales (en nature ou en espèce) avec un petit supplément de l’économat diocésain en appui au Prédicateur ou autre intervention selon la disponibilité de la caisse.
  3. Un espace de parole sera organisé pour passer en revue les différents axes de la vie pastorale tels qu’énoncés dans les actes des journées sacerdotales 2016 avec souci d’évaluation et suggestions décanales que le Modérateur du Clergé devra recevoir lors de son passage (éventuel), en vue de l’assemblée sacerdotale de juillet.
  4. Les ordinations sacerdotales étant un grand moment de fraternité sacerdotale et d’accueil  de nombreux membres dans le presbyterium, il va sans dire que la présence massive des confrères autour de l’Evêque pour célébrer cet événement est vivement recommandée à ce week-end.
  5. La prolongation de séjour au motif d’attendre la sortie des affectations n’est pas très encourageante, d’autant plus que cela donne l’impression d’un manque de confiance en soi.

Voilà un peu comment je vois les choses et si on y met de la volonté, ça devra marcher et permettre aux uns et aux autres de prendre leur responsabilité en main sans attendre toujours que tout soit donné par le service central à qui on ne donne pas sa participation active.

                                                  Fait à Idiofa, le 20 mai 2017

                                                    Abbé Dieudonné GABIDI

                                                    Modérateur du Clergé

Diocèse d'Idiofa3721, Avenue St.ChristopheB.P.8251 Kinshasa I,  Rep.Dém.du Congo