RIP abbé Laurent May

FUNERAILLES A IDIOFA

La présence des Mbayi-mbayi à ces funérailles est significative. En effet, pour la première fois, elles ont dansé à son ordination à Mokala (telama e Mfumu...mbay-mbay bantu kudikembisa..)

Plus de 50 prêtres ont été présents à cette messe. Le diocèse de Kikwit s'est fait représenté par Monseigneur le Vicaire Général, Bertin KIPANZA (avec une délégation de deux prêtres, un frère Joséphite de Kinzambi et deux Soeurs de Marie au Kwango) et le grand Séminaire a été représenté par Monsieur l'abbé Alfred BWIDI. VOIR LES PHOTOS

SUITE ET PHOTOS


ABBE MAY, AUTEUR COMPOSITEUR DANS KEMBILA NZAMBI

En ouvrant notre recueil des chants liturgiques d’Idiofa «  Kembila Nzambi », nous constatons que le nom de May Muke Kulankong revient plusieurs fois sur certains cantiques..c’est pour vous dire que l’homme qui nous quitte, n’était pas que Curé, préfet, Coordinateur d’école, mais aussi un grand artiste ( auteur-compositeur de beaucoup de chants religieux et liturgiques d’une grande richesse)... Dans les lignes qui suivent, je vous présente quelques jolies compositions musicales de feu l’abbé Laurent, les plus exécutées dans Kembila Nzambi…suivant leurs lieux et époques de composition... LIRE LE TEXTE DE L'ABBE KANGAMOTEMA


HOMMAGE A L'ABBE MAY

 L'abbé May a composé beaucoup de chants liturgiques. L'abbé Kangamotema en a repertorié un minimum de 28.

Partant de son premier chant " Nge Yezu mpasi monaka sambu na beto...en passant par ", E Mfumu mfumu, nge nsemo na mono,..." Bonso ntangu na mene mene.. jusqu' à   " YOBISA MONO MASA E Mfumu", " Mono me kwisa ve ntente  sambu na bantu ya mbote"(ensemble à Victor Manyang)...

Son chant: "Nge Yezu mpasi monaka sambu na beto, kizitu ya masumu nge me nata" arrangé et interprété par l'An. Victor Manyang.

VOIR SUR LE CANAL DE VICTOR MANYANG MA MWAH


MESSE DES FUNERAILLES A SAN DAMIANO / ASTI et PROGRAMME POUR LA RD CONGO

Img 4189Ce lundi 23 mai à 15h00, Mgr Francesco, Evêque de Asti, a personnellement présidé la messe des funérailles de l'abbé Laurent May dans l'église Saints Cosma et Damiano, paroisse où feu monsieur l'abbé Laurent vivait.

Une quarantaine de prêtres concélébrants , 4 diacres et une foule de fidèles sont venus rendre un dernier hommage à leur confrère et curé / prêtre.

Idiofa y était représenté par les abbés Moke Sylvain (venu de la Belgique), Ngolo Félix, Kama Kama Richard, Kibole Frédéric, Ngamasana Emery, Sieme Jean Pierre, Sisi Robert-Bellarmin et Kosta Bienvenu (qui vit dans la même communauté où était l'abbé Laurent), les soeurs Seraphine Makutu, Biorette Mulundu et Therèse Yungu. Quelques membres de la famille de Monsieur l'abbé sont venus de la Suisse, du Canada et de la France.

Mgr Francesco a articulé son discours autour de deux concepts: don et remerciements. La série de remerciements qui a ouvert la célébration s'est poursuivie pendant l'homélie. Merci à la communauté de San Damiano pour avoir accepté l'abbé et pour l'avoir aimé; merci aux confrères prêtres, merci à Mgr Moko, Evêque d'Idiofa, pour avoir donné l'abbé Laurent à Asti... Merci surtout à l'abbé Laurent lui-même pour le ministère, l'exemple d'humilité, de simplicité, pour la sagesse et la détermination dans ce qu'il faisait. Ayant indiqué que l'abbé May était dans son pays une grande personne qui a occupé des fonctions très importantes, notamment dans l'enseignement, Mgr Francesco a voulu en déduire le sens d'effacement qui l'avait paradoxalement caractérisé dans son ministère à Asti, où (pour reprendre l'expression du Maire) il avait assumé un "profil bas " pour les grandes choses qu'il savait faire.

Mgr Francesco, en parlant du don, a commencé par expliqué le sens du mot "fidei donum", pratique missionnaire dont l'initiative est du Pape Pie XII. L'abbé Laurent est en effet un don de la foi, la foi du peuple africain, du peuple congolais, du peuple d'Idiofa à l'Eglise de Asti. Mais lui même aussi a été un vrai don pour toute la dédition et l'engagement pastoral, la cordialité, l'accueil, le sourire qui ne l'avait jamais quitté... En commentant l'Evangile du "jeune homme riche", mgr Francesco y a lu la passion de l'abbé d'aider les jeunes à se poser des questions fondamentales pour leur vie (c'est cela le rôle d'un éducateur) et aussi le fait que lui-même a vécu pauvrement, mais dans la dignité, mettant au service des autres, de ses projets, le peu qu'il trouvait. 

L'Evêque a souligné aussi la foi et la sérénité de l'abbé dans l'acceptation de la maladie et de son sort (lui communiqué depuis novembre 2014). C'est avec foi et sérénité qu'il se préparait au "passage". Sur cette lancée, l'abbé Antoine, curé de la paroise Saints Cosma et Damiano, a ému l'assemblée avec un témoignage palpitant sur le dernier repas de l'abbé Laurent. "Le dimanche de la Pentecôte (15 mai 2016, soit 4 jours avant sa mort), alors qu'il se sentait très faible déjà, l'abbé Laurent a accepté de manger ensemble avec nous à midi. Difficilement il a réussi à se tenir à table jusqu'à la fin du repas", a raconté le curé avant d'ajouter: "L'abbé Laurent a dit qu'il mangeait avec nous son dernier repas. Il nous a ensuite demandé un grand service à l'abbé Bienvenu Kosta et à moi. D'abord celui de ramener son corps au pays, car sa famille ne saurait venir ici pour les funérails à cause des difficultés de démarches du visa; ensuite celui de continuer et de porter à terme son projet d'école."

A la fin de la messe, certaines personnes ont, dans des oraisons funèbres, rendu hommage au défunt, tout en soulignant leur gratitude pour tout ce qu'il a été et fait pour eux.

Au nom de la famille biologique de l'abbé, au nom de l'Evêque et de tous les chrétiens d'Idiofa, l'abbé Sieme a remercié Mgr Francesco et toute la communauté de San Damiano.

Avant les absouts, il a été demandé à la communauté d'Idiofa d'exécuter un chant en kikongo. Naturellement le choix ne pouvait que porter sur l'un de multiples chants composés par l'abbé May. "E e Mfumfu Mfumu, nge nsemo na mono, nge ndinga ya ntima na mono, songa mono nzila ya mbote" a été la manière la plus expressive pour Idiofa représenté de saluer pour la dernière fois l'abbé Laurent. Parmi ses autres compositions, l'attention a été aussi portée sur "Mfumu mene tuba mono ke tinda beno bonso mameme na kati ya bankoyi".

C'est à 16h25 que le corps est sorti de l'église pour se diriger vers le cimetière du village où il attend le rapatriement qui intervient sauf imprévu ce samedi (pour arriver à Kin le le même samedi vers 21h00).

VOIR LE PROGRAMME DES OBSEQUES AU CONGO ET LIRE LA BIOGRAPHIE DE L'ABBE MAY

VOIR LES PHOTOS



Chance c 650Il a plu au Seigneur de rappeler auprès de Lui son Serviteur monsieur l'abbé Laurent May Muke Kulankong ce 19 mai 2016 à 23.25 à Asti (en Italie). Monseigneur Moko, l'Evêque d'Idiofa qui en donne la triste nouvelle, invite toute la communauté diocésaine et toutes les personnes de bonne volonté à la prière pour le repos de son âme, au même moment qu'il présente ses condoléances les plus sincères à la famille biologique du défunt.

L'abbé May est né le 23 mars 1944 dans la paroisse de Mateko. Il sera ordonné le 25 août 1974 à Mokala par monseigneur Eugène Biletsi. Après quelques années de pastorale directe comme curé à Dibaya Lubwe, curé-préfet à Kilembe et préfet à Mokala, l'abbé Laurent sera nommé coordinateur diocésain des écoles conventionnées catholiques, avant de devenir Coordinateur Provincial à Bandundu.

Après ce service minstériel, l'abbé May sera envoyé à Rome pour étudier la catéchèse scolaire.

Son retour au pays va coïncider avec le début de son ministère au secrétariat national de la conférence épiscopale, d'abord comme Coordinateur national adjoint, puis comme Titulaire. Ici, l'abbé Laurent aura marqué de son sceau certaines réformes et initiatives dans ce domaine de l'éducation nationale dont par exemple la mise au point de l'accord avec l'Etat.

Revenu au diocèse à la fin de son mandat à la conférence épiscopale nationale, l'abbé a assumé les fonctions de Vicaire épiscopal chargé des doyennés du Nord avant de devenir curé doyen de la paroisse de Kalo. Depuis 2010, l'abbé Laurent était en mission (fidei donum) dans le diocèse d'Asti. C'est là qu'il meurt ce 19.05.2016 à 23.25 de suite d'une maladie qui a duré plus d'une année.

L'abbé a développé une passion pour l'éducation de la jeunesse. Il a promu beaucoup d'initiatives de développement dans la paroisse de Mateko et construit, avec l'aide de ses paroissiens Italiens, des écoles. Il avait aussi de la passion pour le chant religieux dont il est l'un des compositeurs. 

La messe des funérailles est prévue pour ce lundi 23 mai 2016 à 15h00 (14h00 heure de Kinshasa) à Asti. Le temps d'en finir avec les démarches administratives, le corps pourra être rapatrié à la fin de la semaine prochaine. 

Paix à son âme!

Fait ce 20.05.2016

 

Diocèse d'Idiofa3721, Avenue St.ChristopheB.P.8251 Kinshasa I,  Rep.Dém.du Congo