Messe pour la Sr. Bulayama Marie

Messe de suffrage pour la sœur Marie Bulayama : Mgr José Moko cathédrale Saint Kizito

 Rentré à Idiofa ce 16 Novembre au soir après un séjour européen, Mgr Moko a célébré ce 19.11.2011 une messe de suffrage pour l'ame de la Sœur Marie BULAYAMA, de la congrégation des Soeurs de Marie au Kwango. Dans sa cathédrale, remplie de monde surtout de beaucoup d’élèves et enseignants, l’Eveque a réitéré ses condoléances à toute la congrégation des sœurs de Marie au Kwango à laquelle il s’est dit uni dans cette douleur. Il a invité tous à « fixer le regard vers le Ciel » en pareilles situations. « Notre foi en Jésus-Christ mort et Ressuscité doit nous réconforter en un moment comme celui-ci. Car si nous mourrons avec Lui, avec Lui nous vivrons », a dit l’Eveque.

Rappelons que la sœur est morte à Mateko le 17.11.2011 et a été enterrée le 18.11.2011 à Kikwit.

Profitant de la présence massive de plusieurs institutions scolaires, Mgr a aussi parlé des élections, en faisant un petit cours d’éducation civique, comme le recommande la conférence épiscopale en ce temps pré-électorale. On ne dira jamais assez, voter utile aidera chacun à vivre mieux. L’Eveque a demandé que l’on ne se laisse pas distraire par les candidats qui incitent les gens à la violence. « Et d’ailleurs un tel candidat ne convient pas, a-t-il dit, parce que demain, une fois à la législation,  il ne fera que perpétrer  haine, violence, massacre, pillage etc.… ». Et l'Eveque d'exhorter: « A la lumière de l’Evangile, nous devons demander à la Vierge Marie d’intercéder pour que ce moment se passe dans la paix, la justice et la réconciliation totale ».

Mgr l’Eveque a rappelé aux responsables scolaires que les écoles ne doivent pas être des  lieux où on reçoit  les candidats pour la propagande ; cela en vue de laisser le temps à ces jeunes, espoir de demain, d’étudier correctement. « Bien sûr nous le savons, il y a de ceux qui ont atteint l’âge voulu du vote, ils ont cette obligation d'opérer un choix judicieux de leur candidat, mais pas pendant les cours », a martelé Mgr Moko. Au  moment  des cours aucune personne n’a le droit d’avoir le t-shirt, képi, banderole etc.… pour la  mobilisation en faveur d’un candidat. Tout doit se faire en dehors de ce cadre.

Commencée à 7h00, ma messe a pris fin à 9h30.

AP Marc Manesa.

Diocèse d'Idiofa3721, Avenue St.ChristopheB.P.8251 Kinshasa I,  Rep.Dém.du Congo