Obsèques A.Ndoy

Bonjour Monsieur l’Abbé

Des voix  se seront déjà levées.

Spontanées elles Te disent éplorées

Leurs nombreux sentiments

Tous confinés dans l’humain abattement.

Une perte ? Un départ, Père.

Ton nom comme hier encore résonne

Guide consciencieux de Tes enfants

Nés de Ton Pépinière Flambant.

En amont leçons et travail

Etudes et prières en aval tel un bail

Tu nous y plongeas, Père, flatté

Par nos étroites mais sures cheminées

En vol de fusée vers les Hauteurs

Du savoir et de la Sainte Sueur.

                                            

Grave Ton air

Grave Ta table

Graves Tes complies

Grave Ton euphonie

Grave Ta plume !

Nos larmes hic et nunc tranchent

Secrètes en Ta faveur.

 

Ma première entrée...

Champs ouvrait vingt-cinquième année

Depuis Ipamu.

Gazon fleuri sous soleil doux...

Et les quatre ans de s’envoler

Comme Toi à présent vers Sûrs Prés.

Père, vole

Pour tous vole

Père, vole Doux

Pour nous

Père, repose Aimé

Père, règne Rappelé

Père, étreins Tes rejetons

Père, grouille de joie infinie

Père, de nous Envié, Te remercions

Joyeux Te suivrons

Car à Ta dernière plume : « Ekub etfa » !

 

 

 

 

OBSEQUES DE L'ABBE NDOY: Un témoin nous écrit

" Il y avait grande participation des fidèles avec une quarantaine de prêtres. A l'occasion, l'Abbé Buyolo a lancé un message fort dans son homélie contre les membres de famille qui attendent trop de biens matériels de leurs frères prêtres. Il a fallu du temps pour que tout le monde sache ce qu'a vraiment été cet homme de grande valeur qui s'en va ..." (A.Lanets Alain).

 

Diocèse d'Idiofa3721, Avenue St.ChristopheB.P.8251 Kinshasa I,  Rep.Dém.du Congo